top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurFaedi

[Article] Expertises préalables par extrapolation


Des bâtiments d'expert d'assuré

Les limites des expertises par échantillonnage et extrapolation.


A l’heure où la demande des assureurs de mieux appréhender, la valeur des biens qu’ils garantissent est affirmée, la tentation est forte pour les risk managers de procéder à des expertises par échantillonnage et extrapolation.


La logique du principe semble évidente, d’autant plus que la digitalisation des données laisse imaginer que des algorithmes pourront aisément produire des ratios de valeurs extrapolables à l’échelle d’un groupe.


Toutefois les premiers retours d’expérience sur ce type d’expertise partielle laissent parfois à désirer.


En effet les meilleurs algorithmes restent dépendants de la qualité des données qui les nourrissent, et force est de constater que les données centralisées à l’échelle du Risk Management sont souvent très insuffisantes pour alimenter des calculs fiables.


Dans bien des cas, en central, les fichiers descriptifs des sites assurés en dommages ne comprennent que des notions d’adresse et de surface (dont on ne sait pas toujours s’ils elles s’entendent au sol ou développées) …


Pour des bâtiments, les coûts de constructions au m² diffèrent sensiblement selon leur nature, leur âge, leur localisation géographique et l’activité industrielle exercée.


Pour des matériels la situation est encore plus compliquée : les ratios de valeurs au m² différent de façon très importante selon la densité d’occupation des lieux, la nature de l’activité industrielle exercée et la localisation géographique.


Donc, à défaut de disposer de ce type d’informations complémentaires à l’échelle du groupe dans un fichier de base d’extrapolation, les écarts résultant de l’application de ratios moyens inadaptés peuvent être très impactant, et faire bondir le montant de l’assiette globale des capitaux à déclarer.


Collomé Frères : l'expertise qui rassure


Dans ce contexte complexe, Collomé Frères fort de sa très grande expérience de règlements de sinistres dommages et pertes d’exploitation, propose désormais des approches plus pragmatiques et adaptées à une gestion globale d’assiette de capitaux.

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, avant de lancer une opération d’expertise par échantillonnage et extrapolation, nous auditons la qualité des données qui seront disponibles en central pour alimenter les modèles de calcul.

A défaut de disposer de suffisamment d’informations pertinentes, nous pouvons proposer des prestations alternatives allant :

  • De l’audit à l’amélioration du process de collecte et de consolidation des informations remontées par les correspondants d’assurances du client,

  • A des procédures spécifiques de valorisation de la globalité des enjeux qui peuvent être mises en place pas à pas et le cas échéant en accord avec les assureurs concernés.

De plus, ces opérations peuvent être couplées avec des retours d’expériences réguliers, après des expertises après sinistres pertinentes, qui viendront ainsi améliorer la clarté des périmètres de garanties et des modèles de valorisation des enjeux.


Enfin, cette double compétence d’expertise préalable et après sinistre est primordiale pour garantir la solidité des modèles et le bon fonctionnement de la mise en œuvre des garanties du contrat.


Comentarios


bottom of page